- Villa Romaine de la Perrée -

C’est à la suite de la prospection préparatoire à la construction de l’autoroute A 85 que cette vaste villa gallo-romaine établie sur près d’un hectare a été mise au jour.

 

Cette grande ferme romaine semble avoir été occupée entre 50 et 150 après J.C. Les fondations des bâtiments ont permis de dresser le plan de cet ensemble. Au nord-ouest et face à la Loire, un bâtiment en L constitué de nombreuses pièces, est sans doute la maison du propriétaire.

Sur le côté ouest se trouvaient les balnéaires (thermes privés) avec le système de chauffage par le sol des baignoires et des pièces (hypocauste). Appuyé contre le mur d’enceinte, un cellier en sous-sol a été retrouvé en très bon état (photo). La villa était alimentée en eau par un puits et deux citernes de récupération d’eau de pluie.

 

A l’est, deux petits temples (fanum) ont été dégagés. Dans la « cella  » (sanctuaire) du plus grand, une statue de déesse mère et une céramique (offrande) contenant les restes d’un animal (chien ?) ont été trouvés. Dans la galerie qui entoure ce temple, un couteau dont le manche est orné d’un gladiateur a été découvert.

Ces deux sites confirment l’origine antique de Saint-Patrice.